Il faut garder les commentaires, surtout les plus stupides !

 

Les commentaires pas si bêtes - Crédit deadstar via Flickr.com

Les commentaires pas si bêtes – Crédit deadstar via Flickr.com

Olivier Cimelière se demande si les commentaires, au fond, méritent encore intérêt, compte tenu du niveau global et du sabotage fréquent des trolls. Voici pourquoi je pense que oui.

Dans son excellent article, Olivier se demande si les commentaires ne sont pas plus nuisibles qu’utiles et pose la question de leur suppression, tout en plaidant surtout pour un élagage “ciblé”.

Inutile de s’étendre longtemps sur la qualité douteuse de la plupart des messages laissés sur les sites d’information. Pour avoir géré la rubrique actualité d’AOL quelques années, je sais combien certains articles sont des déversoirs de frustration, d’émotion brute, voire de haîne et de bêtise.

» J'en veux plus

Comment ne pas sombrer sous l’information ?

 

Le flot continu de l'info - Crédit ©steeljam via flickr.comLe flot continu de l'info - Crédit ©steeljam via flickr.com

Le flot continu de l’info – Crédit ©steeljam via flickr.com

Nous n’avons jamais eu autant de sources d’information à notre disposition. Des dizaines de chaînes de télé, des encyclopédies en ligne, des journaux gratuits sur Internet. Pourtant l’impression de confusion générale domine. Sauf pour ceux qui savent s’organiser et utiliser les bons outils…

Le temps passé devant la télé augmente et représentait 3h47 par jour en 2011, soit 15 minutes de plus que l’année précédente. Ceci grâce notamment à la multiplication des contenus (TNT, câble, satellite…) et des supports de réception : télé mais aussi ordinateur, mobile, tablettes… Nous, Français, possédons d’ailleurs en moyenne pas moins de 5 écrans par foyer

Tout est fait pour nous pousser à consommer : les chaînes thématiques répondent désormais aux passions de chacun et à la fragmentation des publics. La télé de rattrapage par box ADSL ou sur Internet (de type Pluzz ou M6 Replay) permet de revoir ce qu’on a raté, par manque de disponibilité.

Les émissions privilégient plus que jamais le direct, l’émotion et le spectacle. Les experts du petit écran rivalisent d’ingéniosité pour capter notre attention de plus en plus rare, en dépit d’une légère progression de notre temps de loisir (4h58 en 2010, soit 7 minutes de plus qu’en 1999).

Après la télé-réalité, c’est désormais au tour de la scripted réality de nous plonger dans des univers immersifs à pas cher, en attendant les programmes interactifs et transmedia, initiés en France par “Plus belle la vie”

» J'en veux plus

1 2 3 4 5