Dataviz, infographies, animations interactives : la boîte à outils

outils-web-dataviz-infographies-mediaculture.fr

Voici une sélection d’outils gratuits grand public, des plus simples et rapides à mettre en oeuvre, aux plus compliqués et longs à maîtriser. Ils vous permettront de mettre en valeur votre propos par des contenus plus visuels et surtout plus interactifs. Datavisualisations, infographies, diaporamas, quiz, web-documentaires… 

J’ai présenté et commenté ce document auprès d’une vingtaines de journalistes de l’AJSPI (association des journalistes scientifiques de la presse d’information) le 20 mai 2015. En résumé, voici quelle était la teneur de mon propos :

Comme toujours, les outils ne remplacent pas nos cerveaux : il faut surtout avoir des informations intéressantes, intelligentes qui rendent service au lecteur : qui lui apportent du sens, des infos pratiques, du plaisir et des occasions de partager (l’information est le meilleur « carburant » social qui alimente les conversations et renforce le lien social).

C’est ce que j’appelle les 4P du marketing-mix éditorial (en marketing traditionnel, les 4P qui déterminent la stratégie de lancement d’un produit sont : produit, prix, place et promotion).

Il faut aussi se méfier de la tentation de créer de jolies coquilles qui font surtout plaisir à ceux qui les font. Parfois un article illustré tout simple est plus efficace et rend un meilleur service au lecteur qu’une infographie complexe avec une ergonomie de navigation malaisée.

La bonne nouvelle, c’est que dans ce document, vous trouverez des outils qui permettent de produire rapidement des contenus plus adaptés à nos modes de consommation fugaces et fragmentés de l’information. Plus visuels, plus interactifs, plus impactants, ils s’adaptent au lecteur et permettent de lutter contre cette fameuse concurrence sur l’attention liée à l’explosion et l’omniprésence des contenus et sollicitations diverses.

Un des principes clés de la navigation numérique efficace, c’est le double niveau de profondeur de l’information. Ces outils permettent d’entrer dans les contenus par un niveau superficiel : court, rapide, accrocheur car très visuel. Mais grâce aux liens internes, on prolonge l’expérience de lecture et on satisfait ainsi des publics plus exigeants. C’est cette logique: du « stop ou encore » qu’il faut retenir, pour séduire le plus grand nombre à notre époque de lecture « snacking » plus ou moins survoltée. Et cette règle du s’applique naturellement aussi pour l’écriture web efficace.

Certains outils, très rapides à mettre en oeuvre (infogr.am, datawrapper.de, thinglink.com, stipple.com…), permettent de se concentrer sur le fond, et ça c’est une bonne nouvelle pour le journalisme ! Bonne lecture !

Sur Twitter
Sur Facebook
Sur Linkedin

VOUS POURRIEZ APPRECIER AUSSI : 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *